Autres groupes constitués

« La rencontre de la communauté ecclésiale avec les nouvelles cultures ou sensibilités nouvelles appelle, de toute nécessité, une Église de débat. Celui-ci a une justification sociale évidente : l'absence de débat tue l'inventivité » Jean Rigal, théologien

   

Équipe de préparation au baptême
Cette équipe fait partie de la Pastorale de la famille,
dans le cadre de l’Équipe d’Animation Pastorale.

Notre vie d’équipe

Nous nous réunissons une fois par an avec notre prêtre Alain Welsch, pour faire le point sur nos échanges. Tout ce que vous nous apportez et partageons ensemble nous forme et nous conforte dans nos convictions et dans notre démarche de foi. Pour renouveler et étoffer notre équipe, deux jeunes mamans, Sophie et Brigitte ont accepté avec grand plaisir de rejoindre notre groupe après une formation courant 2016.
C’est un réel bonheur pour nous de vous revoir dans d’autres lieux, ou à l’occasion d’un autre baptême…
Vous pouvez toujours contacter par la suite, par le biais du secrétariat, l’une ou l’autre personne de l’équipe pour nous dire comment vous avez vécu ce baptême …. et peut-être, ressentirez-vous l’appel à rejoindre notre petite équipe de bénévoles…


De gauche à droite : François Grillo, Véronique Vandecandelaere, Brigitte Walther, notre prêtre Alain Welsch, Pascale Obrecht, Martine Leclaire et Sophie Bécret (octobre 2016)



Les baptêmes sur la communauté de paroisses du Billeron :

année
nombre de baptêmes
2012
116
2013
130
2014
118
2015
125
2016
88

88 enfants ont été baptisés sur notre communauté de paroisse cette année : 82 familles (soit une centaine de personnes environ) ont activement participé à nos rencontres où elles se livrent de plus en plus. C’est l’occasion pour ces jeunes parents, de faire une pause et de s’interroger sur leur vie, leurs enfants et sur l’amour immédiat et inconditionnel ressenti dès la naissance de leur bébé.
Tout ce partage est « porté » lors du baptême, alors le prêtre ou le diacre, célèbre non seulement le sacrement du baptême, mais aussi la vie entière des familles
.

Pour contacter la coordinatrice du groupe Baptême ?

Thérèse Kubler part en « semi » retraite

Après le départ de Bernadette Clément c’est Thérèse qui, après de longues années de service, qu’elle a beaucoup appréciées, passe le relais à Sophie et Brigitte mais elle reste cependant encore active dans sa paroisse de Marange-Silvange.
Merci à Thérèse pour son dévouement !

De gauche à droite : Véronique VANDECANDELAERE,
Pascale OBRECHT, Bernadette CLÉMENT, Thérèse KUBLER, Martine LECLAIRE,
(il manque François GRILLO)
(Fin octobre 2015)

 

 

Groupe SAMARIE
Partage, écoute et prière

Le groupe est né en 2001 par trois femmes ayant reçu le même appel à cœur, se mettre au service - par l’écoute et la prière - des mères, des épouses, des femmes seules vivant des épreuves et des souffrances dans le silence.

Pourquoi un groupe constitué que de femmes ?
Dans notre désir, nous ressentions qu’il était plus facile aux femmes blessées, maltraitées ou violentées de se livrer auprès d’autres femmes et de se sentir plus en confiance que dans un groupe mixte. D’autre part nous mettions un point d’honneur pour que la discrétion soit de rigueur.
Comme une réponse à notre appel des femmes de différentes confessions ou se disant athées sont venues spontanément vers nous et naturellement partager avec nous leurs soucis, nous questionner sur l’existence de Dieu, ou parfois nous déverser leurs colères. Inlassablement nous restions silencieuses dans une écoute intériorisée et priante, nous étions émerveillées de ressentir comment la Parole de Dieu agissait dans le cœur de ces personnes qui se confiaient en Lui.

Réunion annuelle du Groupe le 6 octobre 2018

Notre empathie grandissait venant confirmer notre appel.
Après un temps de discernement, nous avons décidé d’organiser un planning de rencontres régulières (chaque 2ème vendredi du mois). Nous avons également décidé de suivre différentes formations sur la véritable écoute intérieure et suivre les exercices de discernements d’après St Ignace de Loyola. Tout en comprenant que nous ne sommes pas thérapeutes.
C’est ainsi que provisoirement le groupe des femmes est né.
Lors d’un enseignement dans le cadre de notre formation, l’intervenant nous fait prendre conscience de l’importance du nom du groupe : il donne un sens, une orientation, il définit la mission du groupe, et nous nous n’en avions pas.
Pendant un an nous avons demandé à Dieu, à travers la prière, un nom pour ce groupe, notre souci étant de ne pas se l’approprier mais qu’il reste son œuvre, sa mission.
Comme une évidence, comme un tremplin dans l’église à travers la rencontre avec le Christ qui a soif de nous, un lieu de rencontre, de partage de vie, d’écoute intérieure, de prière, de Parole libératrice, un lieu de conversion : un soir du mois de novembre 2002 Samarie a vu le jour.

Samarie depuis 2002

Encore actuellement Samarie accueille des femmes en toute liberté de venir de manière régulière ou ponctuelle portant un même désir vivre cette rencontre.
Et nous allons vous partager des fruits qui sont éclos de Samarie par ces quelques témoignages :

    • Lors d’une soirée de rencontre, j’ai raconté mes angoisses de mort pendant la grossesse de ma fille. J’ai trouvé l’apaisement grâce au soutien des prières.
    • J’ai demandé la prière pour la guérison de ma mère car j’étais incapable d’accepter sa mort. Lorsque le moment de son départ est arrivé deux ans après, j’ai été envahi d’une grande paix qui m’a permis de vivre et de surmonter cette séparation.
    • Je remarque l’action de Dieu dans le cœur de ma fille, car elle change et se met moins en colère.
    • J’ai pu changer de carrière et je loue le Seigneur pour mon nouvel emploi.
    • Étant en conflit avec mon fils adolescent, j’ai partagé la situation avec le groupe et le mois suivant, j’ai pu témoigner avoir reçu la patience de dialoguer plutôt que m’énerver.
    • Suite à mon divorce, et à la difficulté de trouver un compromis pour la vente de la maison, j’avais beaucoup de colère en moi. Après quelques mois de rencontre avec le groupe, j’ai reçues des grâces d’apaisement et de lâcher prise qui ont permis de débloquer la situation.
    • J’étais angoissée par l’opération à cœur ouvert de mon frère, qui a frôlé la mort à plusieurs reprises. Il se dit athée depuis toujours, mais maintenant il se pose des questions sur le bien et le mal. Il a même accepté la communion à l’hôpital. Une porte s’est ouverte, Dieu est à l’œuvre dans son cœur.

      Comme notre prêtre Alain Welsch dit : "une vie racontée est une vie sauvée"

Qui contacter ?

 

Groupe de lecture de l'œuvre du père Teilhard de Chardin

Le Groupe de Lecture de l’œuvre de Teilhard a deux objectifs :

  • En groupe, découvrir la pensée du père Teilhard, l’analyser et la confronter à l’actualité

  • La faire connaître à travers de conférences – débats données en public.

Il a été créé à Metz en 1982 et, depuis, il s’est fortement renouvelé. Il comprend aujourd’hui une douzaine de membres habitant dans un rayon de 60 km.
Il se réunit une fois par mois, au domicile d’un de ses membres, à Plesnois, pour échanger nos impressions de lecture et nos interrogations soulevées par l’examen des écrits du père Teilhard comme, notamment, au cours de l’année passée, son essai de vie intérieure, - le Milieu divin,- ou, aujourd’hui, le Phénomène humain que l’auteur résume en ces termes : « être plus, c’est s’unir davantage ».

Parmi ses manifestions extérieures récentes on peut citer deux conférences – débats données au CAEPR et au lycée Saint-Pierre Chanel, ainsi qu’une chronique diffusée sur la radio diocésaine JERICO pour découvrir « cinq piliers de la pensée de Teilhard ».

Le Groupe de lecture fonctionne en liaison avec l’ « Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin » (www.teilhard.fr) qui consolide les actions des Groupes de Lecture régionaux et organise des retraites, séminaires, conférences nationales et internationales.

Pour en savoir plus, contacter Richard Pazdej (+33607800734) qui anime le Groupe de Lecture de Plesnois.

25 octobre 2016

 

Groupe en charge de la préparation aux funérailles

Ce groupe est constitué par des personnes bénévoles formées à l’accompagnement et coordonné par Yves VETZEL diacre.

Les membres de ce groupe peuvent rencontrer la famille et le célébrant pour parler du défunt et préparer avec eux le mot d’accueil et la prière universelle lors des obsèques.

Si la famille le souhaite ils peuvent l’accompagner au cimetière et garder le contact après la célébration.

Qui contacter ?

 

Les servants de messe Cette équipe fait partie de la Pastorale de l’Enfance,
dans le cadre de l’Équipe d’Animation Pastorale.

Qui sont les servants de messe ?

Ils sont quelques enfants, adolescents et jeunes de la communauté à être servants de messe. Ce groupe s’appelle également enfants de chœur ou servants d’autel .

Pourquoi des servants de messe ?

Au cours de la célébration, ils interviennent dans le chœur de l’église, aux côtés du prêtre.
Ils aident et assistent le célébrant.

Par leur rôle actif et discret, ils se mettent aussi au service de la prière de toute l’assemblée ; de même ils représentent l’assemblée paroissiale à l’autel.

Ils forment une équipe

Les servants des différents lieux de la communauté se retrouvent au moment des célébrations inter paroissiales à l’église de Maizières.

Le groupe se retrouve également au moment de Noël pour un moment récréatif autour d’un goûter.

Qui peut être servant de messe ?

Le service d’autel est important mais aucune connaissance n’est nécessaire au départ. Tout enfant, garçon et fille, qui a fait sa première communion, peut devenir servant de messe.

Se mettre au service

Parents, peut-être l’un ou l’autre de vos enfants souhaite s’engager dans ce service. Pourriez-vous en parler ensemble et l’aider dans sa réflexion, puis nous contacter pour en savoir plus.

 

   

26 servants d’autel du diocèse, dont 6 de Maizières-lès-Metz accompagnés d'Amélie WOELFFEL, se sont retrouvés les 11, 12 et 13 février 2015 au couvent de la Providence à Peltre. La session était organisée par Victor BENZ, responsable diocésain de Metz des servants d’autel, Emmanuel ECKER séminariste, et l’abbé Stéphane KAMM qui en était le prêtre accompagnateur.
Les sœurs les ont accueillis au couvent et se sont occupées des goûters et des repas.


Le thème de cette session concernait la semaine sainte. Les jeunes servants ont pu ainsi approfondir leur compréhension de la portée de la semaine sainte pour les chrétiens. Ils se sont associés également aux rythmes du couvent et de ses prières. Et leurs parents se sont joints à eux pour la messe votive à saint Tarcisius : le patron des servants d’autel.


Bref, un moment intense

Les servants d'autel du Billeron fêtent Noël ensemble le 19 décembre 2015

Après s'être interrogés sur le sens de Noël aujourd'hui, les servants d'autel du Billeron ont pris un goûter ensemble, sur la base de ce que chacun avait apporté, avant de recevoir leurs cadeaux de fin d'année (un bonhomme en pain d'épices, une tasse de Noël remplie de chocolats, une boite de truffes en chocolats et un message de remerciement).
S'en est suivi un quiz sur le temps de Noël, et la préparation de la messe du soir.
Une belle façon de se construire ensemble.
Photo : Amélie Woelffel

Qui contacter ?

 

 

Les chorales du Billeron
Ce groupe fait partie de la Pastorale de la Liturgie,
dans le cadre de l’Équipe d’Animation Pastorale.
"Créer, chanter c'est une manière d'ajouter un peu à la beauté du monde,
une manière de prendre part à la beauté de Dieu."
Didier Rimaud
 

On disait des chants grégoriens qu'ils avaient pour but de faire monter la voix des hommes vers Dieu, comme une prière.

Chanter dans une chorale, c'est faire l'expérience unique de rejoindre un groupe pour produire ensemble des harmonies qui pénétrent les âmes. C'est porter sous une autre forme à la communauté des messages d'Évangile, avec des paroles et des musiques composées par Jean-Claude Gianadda, Jo Akepsimas, Raymond Fau, Didier Rimaud mais aussi Charles Gounod, Wolfgang Amadeus Mozart, Franz Schubert, etc.

Nul besoin d'être un bon chanteur soi-même pour rejoindre une chorale : elles ont ceci de magique qu'elles transforment des voix ordinaires en un ensemble extraordinaire, qu'il soit à 2, 3 ou 4 voix. Il suffit d'être suffisamment assidu pour assister aux répétitions, et ainsi apprendre à chanter dans le registre et la voix qui est la sienne, puis de trouver le temps pour animer vocalement des offices, des mariages, des funérailles, bref accompagner les familles dans les temps forts de leurs vies.

Pour contacter le maître de choeur de votre paroisse

Point Couple
Ce groupe fait partie de la Pastorale de la famille,
dans le cadre de l’Équipe d’Animation Pastorale.

Un groupe d’écoute, appelé « Point Couple » existe dans la communauté Ste Sérène du Billeron dans le cadre de la mission attribuée au responsable de la Pastorale Familiale.

Il reçoit les conjoints qui désirent parler de ce qu’ils vivent en couple, ou qui cherchent comment faire grandir leur amour, ou qui ont besoin de présence et de soutien parce qu‘ils traversent des difficultés.

Plusieurs personnes bénévoles de notre communauté se sont jointes au responsable.

Ces personnes sont disponibles pour écouter, échanger en toute simplicité, sans aucun jugement de leur part.

Elles peuvent aussi orienter vers des structures existantes dans le Diocèse, en particulier le «Centre Catholique d’Information Familiale à Metz »

(CCIF tél. 03.87.74.76.19)

Retour page d'accueil du site